Les tendances de l’intralogistique Element Logic #1 : les épiceries en ligne

Les épiceries en ligne existent depuis plusieurs années mais c’est lors de la pandémie mondiale en 2020 et les confinements que le phénomène s’est vraiment accéléré. Aujourd’hui, les gérants d’épiceries en ligne font face à de nouveaux défis, comme la construction d’infrastructures durables en adéquation avec la demande client.

"Nous entrons dans une période cruciale pour l’épicerie en ligne. De nouveaux acteurs et de nouvelles idées émergent tous les jours pour transformer le parcours client. C’est maintenant que se joue le passage de magasins d’alimentation physiques, à épiceries en ligne."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale d’Element Logic

À mesure que l’épicerie en ligne gagne en popularité auprès des consommateurs, la nécessité de traiter rapidement et efficacement les commandes augmente également.

En d’autres termes, le secteur exige aujourd’hui une plateforme en ligne intuitive de très bonne qualité, des prix compétitifs et surtout, des livraisons rapides et fiables.

Les solutions d’automatisation intralogistiques permettant de développer les épiceries en ligne sont déjà sur le marché. Elles apportent la vitesse et le contrôle des stocks nécessaires pour séduire et gagner les clients.

L’automatisation d’entrepôt : la nouvelle étape pour l’épicerie en ligne selon Element Logic

Il y a quelques années, il était encore difficile d’imaginer que nous pourrions faire nos courses alimentaires grâce à une app mobile et se les faire livrer à domicile le même jour.

Le premier indicateur de la révolution des épiceries en ligne est apparu avec l’émergence des solutions de préparation de commandes en magasin, où les employés préparent les commandes en même temps que les clients font leurs courses. Pour beaucoup, l’étape suivante fut l’arrivée des « dark stores », des magasins fermés au public qui servent uniquement à la préparation de commandes passées en ligne. Quant au défi du dernier kilomètre, il peut être résolu soit grâce au click and collect, soit grâce aux livraisons à domicile.

Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des business model hybrides intégrant le click and collect et le retrait en magasin en plus de l’utilisation d’espace de stockage en tant que « dark store ». D’autres utilisent uniquement les « dark stores » avec des entrepôts centralisés et/ou régionaux et sont 100 % en ligne.

Lorsque que les magasins commencent à transporter des produits alimentaires directement aux consommateurs, de nouveaux besoins en infrastructures durables émergent. Ces infrastructures doivent être rapides et fiables, ce qui peut coûter très cher, si la solution n’est pas pensée intelligemment. Une étude du cabinet de consulting Brian & Company a ainsi découvert que les commandes préparées manuellement depuis un magasin physique, puis livrées et facturées en tant que telles aux clients ont une marge d’exploitation négative de – 15 %.

"Les entreprises peuvent avoir une infrastructure durable et rentable grâce à l’automatisation d’entrepôt. En ne se basant que sur la préparation de commandes manuelle, on retire l’erreur humaine tout en accélérant grandement le procédé."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale d'Element Logic

Innovation et contrôle de la température

Nous testons actuellement de nouveaux usages du système AutoStore pour les épiceries en ligne. Un de nos entrepôts tests peut continuer à fonctionner avec une température allant de + 60°C à – 40°C. Le contrôle de la température est un élément crucial dans le stockage de produits alimentaires. 

"Chez Element Logic, nous proposons des systèmes AutoStore qui peuvent collecter des pièces dans des espaces de stockage à température ambiante ou réfrigérés. Nous sommes en recherche permanente de nouveaux process pour améliorer nos produits et offrir à nos clients des solutions de préparation de commandes et de convoyage automatisées efficaces dans tout type d’environnement."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale Element Logic

Une épicerie en ligne suédoise investit dans un système AutoStore

Il existe de nombreux exemples d’épiceries en ligne ayant connu un développement exponentiel ces derniers mois. Par exemple, l’entreprise suédoise Matsmart qui vend la nourriture destinée à être jetée car produite en trop grande quantité, ayant un emballage défectueux ou une date d’expiration très courte. Ces produits sont vendus moins cher en ligne.

Le business model de l’entreprise est un succès et en 2021, Matsmart a atteint sa limite en termes de travail manuel et d’espace de stockage. Il était temps de passer au niveau supérieur. La nouvelle solution d’automatisation implémentée par Element Logic multiplie par trois la capacité de stockage de Matsmart, permettant à l’entreprise de continuer de se développer. En moyenne, les 149 robots du système prélèvent 6 000 produits par heure parmi les 88 000 bacs de stockage de l’entrepôt.

"Créer des solutions logistiques durables et rentables est un facteur primordial pour être compétitif et gagner des clients sur le long terme."

— Julien Rivier, Directeur Commercial chez Element Logic

De nombreuses entreprises essayent de trouver des solutions pour distribuer leurs produits dans des petites villes et à la campagne, tout en étant rentables. Aujourd’hui, beaucoup d’épiceries en ligne offrent déjà la livraison à domicile à leurs clients habitant dans des grandes villes. Pour répondre à cette problématique, il faut sans doute combiner centres de micro-fulfillment et entrepôts de stockage régionaux.

Prochain épisode des tendances de l’intralogistique revisités par Element Logic : les centres de micro-fulfillment.

Vous avez un projet d'automatisation d'entrepôt ?

Contactez-nous