Les tendances de l’intralogistique Element Logic #2 : les centres de micro-fulfillment

Les consommateurs attendent des livraisons le jour même, ou le jour suivant leur commande, en plus des options de click and collect. Pour diminuer le temps de livraison, les entreprises ouvrent des entrepôts plus petits et plus proches de leurs clients.

Utiliser un entrepôt plus petit pour de la préparation de commande locale est appelé micro-fulfillment. Les centres de micro-fulfillment sont apparu aux États-Unis il y a quelques années. En 2020, nous avons vu cette tendance émerger sur le marché européen.

"Une tendance logistique de cette envergure apparaît généralement sous la pression du consommateur final. Aux États-Unis, Amazon a fait pression sur le marché pour instaurer des livraisons locales plus rapides il y a quelques années. À présent, le marché américain fait pression sur marché européen."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale Element Logic

Qu’est-ce qu’un centre de micro-fulfillment ?

En théorie, un centre de micro-fulfillment peut se trouver n’importe où. En plus d’un temps de livraison réduit et plus local, le micro-fulfillment permet de mieux contrôler son inventaire, de gérer ses retours plus facilement et plus vite, et de réduire les coûts de transport.

"Le temps de livraison est lié à la distance. En étant plus proche du consommateur, vous pouvez lui donner une date de livraison plus précise. Avoir un suivi de commande fiable est de plus en plus important pour le client."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale d’Element Logic

Selon nous, certains types de centres de micro-fulfillment vont transformer le futur de la logistique, avec en premier le « dark store » auquel seuls les employés du magasin ont accès, puis le magasin physique classique où un espace de stockage spécifique est utilisé comme centre de micro-fulfillment. Comme ce dernier est plus proche du consommateur, les clients peuvent choisir de récupérer leurs courses en magasin ou de se les faire livrer.

"S’il y a bien un secteur qui a complètement intégré le micro-fulfillment, c’est l’épicerie en ligne puisque le client ne peut pas avoir des délais de livraison trop longs puisqu’il achète des produits périssables. Avec le temps, je pense que d’autres secteurs suivront cette tendance."

— Julien Rivier, Directeur Commercial chez Element Logic

Centres de micro-fulfillment automatisés ou manuels

Même si le recours à des centres de micro-fulfillment est une façon très avant-gardiste de faire de la logistique, beaucoup d’entreprises utilisant cette solution n’ont pour autant pas recours à l’automatisation. Pourtant, le travail manuel limite le nombre de produits traités et les entrepôts classiques ont un espace de stockage restreint. C’est d’autant plus vrai dans un centre de micro-fulfillment où l’espace est encore plus réduit.

"Je pense que les centres de micro-fulfillment manuels seront bientôt remplacés par des centres automatisés. Prenons, l’exemple d’un centre de micro-fulfillment avec douze employés ou plus. Avec l’automatisation, il est possible d’augmenter de manière significative la productivité de cet entrepôt, tout en réduisant les coûts."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale d’Element Logic

La société Peterhans est un exemple d’entreprise ayant investi dans l’automatisation pour son entrepôt local. Ils ont fait le choix d’implanter leur entrepôt automatisé au cœur de leur magasin, dans le même bâtiment. Grâce à l’automatisation, Peterhans a amélioré sa capacité de stockage et la productivité de son entrepôt, tout en proposant une expérience client unique, rapide et fiable. En plus de la préparation des commandes en ligne, les robots collectent les produits pour les clients du magasin.

La densité de stockage varie selon que le centre de micro-fulfillment est opéré manuellement ou automatiquement. Cela peut être très compliqué de gérer des centaines de références produits dans un espace restreint. En revanche, en investissant dans une solution de stockage automatique, comme le système AutoStore implémenté par Element Logic, on augmente significativement la capacité de stockage.

"Stocker intelligemment les produits est un des points forts du système AutoStore. Nous pouvons intégrer des solutions modulaires dans un espace de stockage existant et ainsi permettre d’agrandir le stock pour être plus productif. C’est ce qui nous différencie des solutions de types navettes et AMR (Autonomous Mobile Robots)."

— Julien Rivier, Directeur Commercial chez Element Logic

Est-ce que cette tendance du micro-fulfillment va durer ?

L’essor du e-commerce a diminué la fidélité des clients envers les marques puisqu’il est aujourd’hui beaucoup plus simple de comparer les prix des produits. Un sondage réalisé par McKinsey montre que les trois quarts des Américains ont changé leurs habitudes de consommation après le début de la pandémie. 40 % d’entre eux ont également changé de marques. Résultat : les consommateurs ont changé deux fois plus de marques en 2020 comparé à 2019. C’est pourquoi nous pensons que la qualité de l’expérience client va devenir un avantage compétitif majeur dans les années à venir.

Le concept des centres de micro-fulfillment est une tendance qui apporte de la valeur au consommateur et qui est déjà en train de transformer le secteur de la logistique. Seul le temps nous dira si ce concept deviendra un standard dans d’autres secteurs.

"C’est un service additionnel que les entreprises peuvent offrir pour augmenter la satisfaction client. Néanmoins, la demande augmente et les consommateurs commencent à s’habituer au confort des livraisons rapides. Je pense vraiment que les centres de micro-fulfillment vont devenir un standard. Et je parie que ce changement s’opèrera dans les prochains 5 à 10 ans. Le consommateur choisi souvent un magasin en fonction de ses services de proximité. En facilitant les livraisons le jour même, les entreprises ont un avantage compétitif majeur. La pandémie du COVID n’a fait qu’accélérer cette tendance."

— Isabelle Dubois, Directrice Générale d’Element Logic

Découvrez le premier épisode des tendances de l’intralogistique selon Element Logic :

Épisode #1 : l’épicerie en ligne.

Vous souhaitez échanger avec un de nos experts sur le micro-fulfillment ?

Contactez-nous