Compte-rendu de la table ronde automatisation du 13 janvier

« Quelle automatisation pour votre process logistique ? » : retour sur la table-ronde du 13 janvier dernier. Découvrez les grandes tendances du marché et les conseils de 5 experts des solutions intralogistiques

Diffusée en direct par Supply Chain Village et animée par Jean-Philippe Guillaume, Directeur de la Rédaction, cet événement a réuni 5 experts des solutions intralogistiques et de l’automatisation des entrepôts :

  • Isabelle Dubois-Bion, Directrice Générale d’Element Logic France ;
  • Thierry Le Chêne, Directeur Général Adjoint de Fives Syleps ;
  • Olivier Rochet, Président fondateur de Scallog ;
  • Laurent Gourdon, DG de SSI Schäfer ;
  • Jean-David Attal, Directeur Général de Viastore Group.

et a rassemblée près de 300 participants.

L’automatisation des entrepôts : un marché en (très) forte croissance

Avec l’explosion du e-commerce, exacerbée avec la crise actuelle, faire fonctionner son entrepôt sans interruption, sans contrainte d’équipe et assurer la préparation et la livraison de ses commandes en temps et en heure est devenu une question de survie pour beaucoup d’entreprises.

On ne parle plus seulement de système de stockage automatisé comme atout pour devenir compétitif mais d’une véritable nécessité pour pérenniser son entreprise.

Face à cette demande croissante de solutions intralogistiques , les projets d’automatisation généralement prévus à moyen terme se sont très vite accélérés. Les professionnels du secteur doivent aujourd’hui s’adapter et se mobiliser rapidement sur des délais de plus en plus courts.

Et malgré une visibilité réduite sur leur croissance, la demande des entreprises pour automatiser des entrepôts reste très forte.

Comment alors transformer sa chaîne logistique et se lancer dans un projet d’automatisation d’entrepôt ?

L’automatisation des entrepôts : un marché en (très) forte croissance

L’automatisation des systèmes de stockage est une démarche industrielle

Bien définir son besoin d’automatisation

Automatiser son entrepôt est un acte structurant. Il faut savoir exprimer son besoin à l’instant T et avoir une vision à long terme pour intégrer des critères de modularité, faire évoluer la solution dans le temps et ainsi absorber les pics de croissance de l’entreprise (élargissement de la gamme de produits, pénurie de main d’œuvre, tailles de commandes évolutives, etc.).

En plus de sa scalabilité (capacité d’adaptation aux fluctuations), la solution d’automatisation doit également anticiper dans sa conception l’obsolescence des technologies utilisées.

Trouver le système de stockage automatisé adapté à son entreprise

Contrairement aux idées reçues, l’automatisation s’adapte à tous les entrepôts, tous les secteurs, tous les volumes et toutes les typologies de produits.

Il faut adapter la solution à la taille de l’entreprise. Au-delà des différences d’échelles, les problématiques liées à l’automatisation des entrepôts sont différentes pour une start-up, une entreprise ou un groupe international.

Pour une start-up par exemple, pour qui les cycles de vie des projets et les business models sont très changeants, il est difficile d’avoir des données d’entrée stables pour dimensionner l’installation.

Motiver ses équipes autour de l’automatisation de son entrepôt

En interne, la motivation des équipes est clé lorsqu’on veut automatiser son entrepôt de stockage.

Et contrairement à ce que l’on pense, l’automatisation ne supprime pas des emplois, elle transforme des postes dont on ne voulait plus.

Passer d’un entrepôt manuel à un entrepôt automatisé, c’est former des collaborateurs à des postes plus valorisant et allouer les ressources avec plus de pertinence pour en finir avec les tâches manuelles ingrates.

Les plus gros échecs sont très souvent liés à la définition du besoin en amont du projet et non à la technologie implémentée pour répondre à ce besoin.

La technologie justement, parlons-en…

L’automatisation des systèmes de stockage est une démarche industrielle

IA, robots et supply chain : l’entrepôt automatisé (et intelligent) de demain

Les solutions d’automatisation sont très agiles, elles rassemblent bien souvent différentes technologies (robotique, IA, machine learning, etc.) adaptables aux moyens existants.

Le cœur d’un système de stockage automatisé, c’est le logiciel de gestion WMS. Grâce à l’intelligence artificielle, les WMS (Warehouse Management System) / WCS (Warehouse Control System) permettent de monitorer précisément et en temps réel l’état de l’entrepôt (flux, points chauds, etc.) pour détecter les problèmes et anticiper le taux de disponibilité des installations.

Cette supervision du système de stockage automatisé basée sur l’intelligence artificielle permet de comprendre la donnée et même signaler le problème avant qu’il n’arrive. Une maintenance prédictive indispensable dans des systèmes très complexes, ayant à traiter de très grandes quantités de datas.

Ces dernières années, la robotisation des entrepôts s’est généralisée. Ce n’est plus une nouveauté mais une norme. Pour le picking automatisé notamment, on retrouve déjà sur le marché des robots auto-apprenants, basés sur l’IA et le machine learning.

À l’avenir, plus que reproduire le mouvement, ils pourront le gérer, pour par exemple effectuer un contrôle qualité en quelques secondes, peu importe la taille de la pièce.

La supply chain de demain sera green ou ne sera pas

Même si l’approche économie d’énergie n’est pas une priorité chez les entreprises françaises (l’électricité étant déjà très peu chère), la réduction des coûts de transport (et des émissions de CO2 liées à ces derniers), elle, est une préoccupation très actuelle.

De même, construire moins de mètres carrés, parcourir moins de kilomètres, ne plus avoir à sous-traiter des stocks, sont autant de problématique auxquelles les solutions d’automatisation peuvent répondre.

Prenons l’exemple du micro-fulfillment : des espaces de stockages installés à l’intérieur du point de vente pour rapprocher le stock du consommateur et ainsi préparer une commande en un temps record. C’est tout le business model de la supply chain qui se transforme.

La chaîne logistique tient aujourd’hui compte de ces problématiques écologiques et de globalisation du besoin entre la partie industrielle, l’entrepôt logistique et les points de vente.

IA, robots et supply chain : l’entrepôt automatisé (et intelligent) de demain

Des experts de l’automatisation des entrepôts aux solutions complémentaires

Si le marché reste concurrentiel, chaque acteur de l’automatisation des entrepôts a une spécialité ; qu’elle soit sectorielle ou technologique. C’est le cas pour Element Logic spécialiste de l’intégration du système AutoStore et du picking robotisé.

Plus que des concurrents, cette spécialisation permet aux acteurs du marché de collaborer ensemble et de proposer un panel de solutions intralogistiques complémentaires permettant de répondre à n’importe quel projet d’automatisation d’entrepôt.

En conclusion, deux idées à retenir de cette table-ronde :

  • Le projet lancé n’est jamais celui conçu au départ, d’où l’importance de trouver un partenaire de confiance pour trouver la solution d’automatisation la plus adaptée à la croissance actuelle et future de l’entreprise. Peu importe la technologie, la solution choisie doit pouvoir s’adapter à tout moment aux évolutions de l’entreprise.
  • Investir dans l’automatisation est aujourd’hui une nécessité pour avoir des perspectives de croissance et de la résilience, pour augmenter sa productivité, être plus compétitif et pérenniser son entreprise dans le temps.

Des experts de l’automatisation des entrepôts aux solutions complémentaires

Vous souhaitez en savoir plus sur l'automatisation d'entrepôts ?

Contactez-nous